Air France ciblée par les défenseurs des animaux

 

La compagnie aérienne française est à nouveau montrée du doigt par des associations pour son activité de transports d’animaux à destination de laboratoires.

 

Alors qu’Air India a récemment décidé de cesser de transporter des animaux destinés à des expériences de laboratoire, Air France continue pour sa part cette activité, a rappelé en fin de semaine dernière l’association Peta (« Pour une éthique dans le traitement des animaux », en français). La compagnie française a été au mois d’août la cible de nombreuses manifestations de défenseurs d’animaux devant ses bureaux à Paris, Toulouse, mais aussi à New York.

Air France, qui ne nie pas transporter des animaux de laboratoire, affirme cependant respecter toutes les législations entourant cette activité : les normes édictées par l’Association internationale du transport aérien (IATA), la Convention sur le commerce international des espèces de la faune et de la flore sauvages menacées d’extinction (CITES), la Convention de Washington sur le transport des espèces protégées animales et végétales, etc. Elle assure par ailleurs visiter tous ses clients pour vérifier les conditions de leurs études et leur conformité avec la législation.

Comme le rappelle la PETA, Air France n’est pas la seule à transporter des animaux vers des laboratoires de recherche, notamment américains, à des fins d’expérience. Elle dénonce aussi China Eastern Airlines, Philippine Airlines, United Airlines, Vietnam Airlines, etc. A l’inverse, British Airways, Aer Lingus, American Airlines, Delta Air Lines, Lufthansa ou encore Virgin Atlantic ont stoppé ces transports. (Air Journal, texte + photo)

You are here Air France ciblée par les défenseurs des animaux
Découvrez chaque jour le meilleur de l'actualité de l'aviation civile nationale et internationale en un clic!